Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes visites

INTRODUCTION

Archives

12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 21:48

 

Oui j'essaye de faire comprendre à Mélissa que nous ne sommes plus en été, que c'est l'AUTOMNE... mais impossible de passer à des vêtements de demi saison, toujours bien au dessus des 30° l'aprés midi, un soleil de plomb des matinées fraîches et des rhumes et angines à tout va.....et beaucoup de fatigue

 

OUI on en a ras le bol de la chaleur, on l'a attendu tout l'été, maintenant c'est trop tard on a envie de passer à autre chose ! mais en attendant ben tant pis nous continuons à en profiter...... 

 

 

 Yaniss-et-Melissa-2011-6217-copie-1.JPG

 

 

 

Yaniss-et-Melissa-2011 6215

 

 

 

OOOhhh je vous entend de là "ils font que se plaindre, sont jamais content dans le sud..." wouè y'a du vrai là dedans, je vous jure que c'est fatiguant cette chaleur et en plus les paillottes ont plié boutique, mais je nous donne pas 2 jours de mauvais temps pour qu'on recommence à se plaindre du froid et de la pluie....... 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

aline 16/10/2011 10:03



En Belgique il a gelé cette nuit!  alors je veux bien prendre votre soleil meme si c'est plus le moment!



Stéphanie, Arnaud et Annaëlle 13/10/2011 21:45



Z'avez quand même de la chance dans le Sud ! Ici on tousse et on a hâte que le chauffage soit remis en route



tanette2 13/10/2011 07:34



Bonjour, cela fait très longtemps que je n'étais pas venue prendre des nouvelles de la famille. Je vois avec plaisir les enfants grandis et une rentrée scolaire parfaite pour la jeune demoiselle.
Le commentaire de "papa" m'a fait rire....  Ici dans le tarn on supporte davantage la chaleur qui est moins grande, on est contents d'avoir un grand ciel bleu mais on s'inquiète de voir se
vider les puits, les cours d'eau et les nappes phréatiques...


J'espère que Yaniss va bientôt récupérer un fauteuil confortable et en bon état de marche.


Bises à tous.


 



papa 12/10/2011 22:34



C'est vrai, on est dans la merde : l'été s'entête à ne plus en finir, et tout le monde a plié boutique. Branleurs de sudistes. De vrais cigales. Que faire de toute cette chaleur ? Le gazon est en
train de cramer, on est toujours aussi assoiffés de rosé glacé et on inonde les chemisettes de sueur. Ce pays est une plaie. Et pas une olive: les mouches ont passé leur rage en piquant toutes
les olives : pas un litre d'huile en vue. A moins que vous n'aimiez les protéines animales, si vous voyez ce que je veux dire. Les dernières tomates murissent, les poivrons sont en pleine bourre
et les aubergines ne se sentent plus, enchaînant les cycles à une cadence à la limite de l'inquiétant. Moi, ça me fait peur de voir une rafale d'aubergines tous les 10 jours. Wouaou, la
claque qu'on va se prendre avec le premier gel ou "barbaste" pour ceux qui connaissent les locutions paysannes. On va passer de la bouée de plage aux skis directement. A moins que tout ne se fige
dans une morne platitude tropicale. Je commence à comprendre pourquoi les les habitants d'entre le Cancer et le Capricorne tombent en déprime et en indolence léthargique, vivant en mode "pause" à
longueur d'année. Les contrastes leur manquent. Et nous, l'été commence à nous faire chier ! Du Mistral à décorner les boeufs, de la tramontane à équeuter les ânes (ouais, ça existe équeuter, les
eunuques savent même le conjuguer à tous les temps), de la pluie à seaux, de la neige en bourrasques, de la grêle, du grésil, que le ciel nous tombe sur la tête, qu'il pleuve des grenouilles, des
sauterelles, des météorites... Mais qu'il arrête de faire chaud, merde !!! On n'a pas mérité ça !